Tout citoyen peut déposer ses dernières volontés en cas de décès.
Cette formalité doit se faire auprès de l'état civil de l'administration communale du lieu de résidence.

Les dernières volontés sont transcrites dans le registre national et ne nécessitent pas une reconduction en cas de déménagement.

Depuis l'entrée en vigueur du nouveau décret du 6 mars 2009 sur les funérailles et sépultures (Article 1232-17 §2), les dernières volontés concernent, non seulement le choix du mode de sépulture, comme auparavant (inhumation ou crémation), mais également :

  • la destination des cendres après la crémation (différentes possibilités de dispersion ou conservation)
  • le choix du rite confessionnel ou non confessionnel
  • l'existence d'un contrat obsèques

Ces dispositions peuvent être modifiées en cours de vie, mais les dernières volontés reprises au registre national devront être respectées par les ayants droit, au moment du décès.

Plus d'informations...